Accueil Véto Douleur : une prise en charge est nécessaire

Douleur : une prise en charge est nécessaire

515
0
Douleur : une bonne prise en charge

Il a fallu du temps pour que la douleur soit prise en compte chez les équidés. Heureusement, s’ils ont été tardifs, les progrès sont rapides dans ce domaine et le vétérinaire dispose aujourd’hui d’un arsenal thérapeutique efficace pour gérer la douleur équine. Encore faut-il pour cela préalablement la détecter et la caractériser et, dans cette optique, la collaboration du propriétaire est indispensable.

Longtemps la douleur animale a été un sujet négligé et sa prise en charge vétérinaire, inexistante.  A mesure de l’avancée des connaissances scientifiques, on a, heureusement, pris la mesure de son existence chez l’animal et de la nécessité de la combattre.

Ce sont d’abord les animaux de compagnie qui ont bénéficié de cette prise de conscience. L’évolution a été plus tardive chez les chevaux mais est en marche. Un réseau spécifique de vétérinaires, CAPdouleur* équin, a même été créé cette année pour travailler spécifiquement sur la douleur équine et aider les praticiens équins à mieux la prendre en charge.

Pour bien comprendre cette notion, quelques rappels physiologiques sont nécessaires.

La douleur est définie comme une sensation désagréable, d’intensité variable, liée à une lésion réelle ou potentielle et qui, en raison des réactions motrices et végétatives protectrices, se traduit par une modification du comportement de l’individu.

On définit différents types de douleur, selon qu’elle est aiguë ou chronique (qui persiste plus de trois semaines), physiologique ou pathologique, et en fonction de sa localisation.

[…]

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE, SOIT: 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

OU

AU NUMÉRO: 
N°7 Voyages à Cheval (Papier)
N°7 Voyages à Cheval (Numérique)

LES ABONNEMENTS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentLes règles de circulation
Article suivantL’Allier, terre de châteaux