Accueil Histoire vécue En 2021 : direction Angers

En 2021 : direction Angers

101
0
Randonnée en direction Angers 2021: placette à Chinon

Quel beau prétexte que l’Equirando d’Angers ! Plus grand rassemblement de cavaliers de pleine nature en Europe, rendez-vous des amis voyageurs… Une route « évidente » se dégage ; axiale, sud-nord avec virage ouest à Tours ; Voie qui passe par Tarn et Garonne, Lot, Corrèze, Creuse, Haute Vienne, Indre, Indre et Loire, Maine et Loire. 

Mon tracé : 1200 km, soit 40 jours de marche à 30 km de moyenne. Viking et Rhéa m’emmèneront en direction d’Angers. Principe « autonomie dynamique », étapes improvisées et le soir venu, carnet de route, aquarelles, conversations, soins aux chevaux, et toujours, apporter tous ces soins et ajustements pour que l’équipe fonctionne au potentiel optimum, en haut de la vague

Le voyage. Du 19 juin au 01 aout 2021. 42 Etapes, + de 1200 km.

La place des doutes est proportionnelle à la longueur du chemin.

Tarn et Garonne, 1 jour, 40 km.Départ par des chemins connus, le cœur chargé d’émotions ; tant d’aventures droit devant ! Finie la plaine du Tarn, Quercy, à moi ! Un jeune couple demande ma destination… je réponds tout modestement ; « si tout va bien, Angers… ».

Lot, 6 jours, 190 km. Castelnau Montratier, mon entrée dans le Lot, département de causse et calcaire blanc. L’autoroute a défiguré le paysage ; que de jonctions intimistes perdues…
A 6 km /h, ici-bas, je suis heureux, sans préjudice pour le territoire. Terre d’usages paysans anciens, là, un coteau calcaire exposé plein sud porte contre lui des vignes, poiriers et pommiers, Génial ! Faire bénéficier les arbres de l’inertie de la pierre chaude ! Pour le bien de la famille, des enfants mordant dans le fruit… L’eau claire des ruisseaux fait des miracles pour le café. C’est le monde à l’envers, je bois l’eau du ruisseau, Vik mange mon riz. Rocamadour, Loubressac, merveilleux sujets d’aquarelle. Il pleuvra presque toutes les nuits. Castelnau-Bretenoux, son château, Waouw ! On ne s’en lasse pas. Les bois m’offrent des girolles.  « Chemin difficile, interdit aux animaux de bât », note un panneau. Voici la fameuse passerelle du barrage sur la Cère, 80 cm de large, accrochée à l’aval du barrage ; en tête, Vik en main, Rhéa le suit, le garde-corps est sérieux, il était encore temps de faire demi-tour, pour je ne sais où. Les chevaux sont super paisibles, me font confiance, super. 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

 

POUR LIRE LA SUITE: 
N°2 Voyage à Cheval (Papier)
N°2 Voyage à Cheval (Numérique)

OU ABONNEZ VOUS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentEn route pour Moncontour
Article suivantEmbarquement, gérer la crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici