Accueil Vie pratique La pâture en hiver

La pâture en hiver

68
0
La pâture en hiver

Avec l’hiver, deux questions émergent. Peut-on laisser les chevaux dans le pré habituel et comment ? Quelles opérations d’entretien de la pâture mener pour traverser au mieux cette période de l’année ? Deux questions auxquelles nous allons répondre aujourd’hui.

Bien évidemment, le débat sur la pâture en hiver n’est pas de savoir s’il faut cloitrer les chevaux au box (ce qui reste sur le fond une aberration) mais s’ils peuvent rester dans leur pré habituel et comment. La réponse est oui mais à certaines conditions et pas tout l’hiver.

Laisser les chevaux au pré 

La première notion pour répondre à cette question de la pâture en hiver, c’est la portance du sol. Elle sera fonction de la nature du terrain (boueux et drainant mal ou au contraire sablonneux et bien drainant), du relief (en pente ça draine mieux, mais attention aux glissades), de la pluviométrie locale et de la surface par rapport au nombre de chevaux.

Si la portance est bonne, on peut laisser sans problème les chevaux en place. Sinon il y a un risque d’atteinte de la prairie, avec notamment un piétinement engendrant une dégradation du système racinaire des végétaux. Cela va compromettre leur bonne repousse au printemps suivant.

Si la surface est réduite, on peut aussi fonctionner sur le principe du pâturage tournant, en changeant les chevaux de parcelle dès que l’herbe atteint une côte limite (5 à 6 cm).

Par ailleurs, la qualité nutritive de l’herbe étant diminuée, il faut être prêt à les supplémenter en foin à partir de novembre (voire plus tôt) si nécessaire. 

[…]

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE, SOIT: 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

OU

AU NUMÉRO: 
N°7 Voyages à Cheval (Papier)
N°7 Voyages à Cheval (Numérique)

LES ABONNEMENTS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentEntre Nouvelle Aquitaine et Occitanie
Article suivantDu bon usage du cadastre