Accueil Vie pratique Le box

Le box

224
0
Le box est une solution d'hébergement de plus en plus controversée.

Mode de vie considéré comme normal par beaucoup de cavaliers et professionnels de la filière équestre, le box est de plus en plus remis en cause. 

A juste titre car il pose objectivement de nombreux problèmes. Cependant, on peut être amené à l’utiliser, par exemple à l’étape ou pour raison médicale. Comment le faire au mieux le cas échéant?

Les avantages

Les contraintes foncières

C’est l’une des raisons majeures de l’utilisation du box dans certaines régions, notamment les zones péri-urbaines : permettre de loger (mal) un cheval dans une surface réduite. Or la terre est localement une denrée rare (et chère) et trouver un pré à acheter ou louer est parfois difficile. Dans ce contexte, « optimiser » l’espace notamment pour les centres équestres est une pratique courante.

Le côté pratique

Cette raison fut à l’origine du box, à l’époque médiévale, lorsque les seigneurs avaient besoin d’avoir leur équidé sous la main, dans l’enceinte même du château. En clair, on a son cheval immédiatement disponible et (à peu près) propre pour le seller rapidement.

Le contrôle du mouvement

Cet avantage supposé se rencontre dans une hypothèse particulière, celle d’un problème médical tel que blessure (fracture ou entorse) ou suivi post-opératoire nécessitant une réduction du mouvement. Le cas échéant, le box peut être la seule solution.

La sécurité

Nous l’avons vécu en 2020 avec la vague d’actes de barbarie visant les équidés. Pour leur sécurité, il était parfois indispensable de les mettre au l’abri au moins la nuit et si on n’avait pas d’autre solution (paddock sécurisé entouré de murs), il était préférable de les loger au box plutôt que les laisser dans un pré isolé se faire découper en rondelles…!

[…]

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE, SOIT: 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

OU

AU NUMÉRO: 
N°5 Voyages à Cheval (Papier)
N°5 Voyages à Cheval (Numérique)

LES ABONNEMENTS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentColiques : une entité multiple
Article suivantChemins ruraux : le législateur s’en mêle (suite)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici