Accueil Race Le Camargue

Le Camargue

97
0
La race Camargue est indissociable de la région qui l’a vu naitre…et de ses immenses étangs
Chevaux camarguais en randonnée dans les étangs de Camargue.

Le cheval Camargue occupe une place à part parmi les races équines françaises. C’est avant tout un cheval de travail, sélectionné pour le travail des taureaux dans sa région d’origine. Il y bénéficie d’un mode d’élevage extensif, en troupeau et au sein d’une nature parfois rude qui contribue incontestablement à sa grande rusticité.

Toutes ces caractéristiques ont permis l’émergence de qualités particulières, qui le rendent particulièrement intéressant pour nous cavaliers d’extérieur.

Histoire et tradition d’élevage

Même si les origines du Camargue suscitent des débats, on s’accorde sur le fait qu’elles sont très anciennes, sa présence étant attestée dès l’Antiquité. Selon certains paléontologues, ce sont même ses ancêtres qui étaient représentés sur les parois de la grotte de Lascaux. Dans cette hypothèse, ce serait donc une race autochtone remontant à la Préhistoire. D’autres théories évoquent plutôt un mélange de races diverses, celtiques, asiatiques, germaniques, nord-africaines qui aurait réussi à faire souche dans cette région particulière.

En effet, sur le plan géographique, le berceau du Camargue est le delta du Rhône, au sud d’Arles.

Un territoire magnifique, très riche en marécages et d’une manière générale en biodiversité, y compris botanique.

C’est aussi la zone de culture du fameux foin de Crau, aux qualités nutritionnelles exceptionnelles. C’est d’ailleurs le seul bénéficiant d’une AOC. 

Sur le plan climatique, la région a des spécificités marquées : les hivers sont souvent rudes, avec un froid vif intensifié par le mistral. L’été, la température est souvent caniculaire. Avec la chaleur, les insectes piqueurs sont particulièrement présents. En règle générale, la région est également caractérisée par un ensoleillement important.

Un camargue dans les prés
Le Camargue vit à l’extérieur dans des conditions rustiques – Elevage Clauzel

Dans cette nature exigeante, le mode d’élevage traditionnel du cheval Camargue forge des individus nécessairement solides : les chevaux vivent en troupeau (les manades) et en semi-liberté dans ces vastes étendues marécageuses. Les naissances se déroulent en liberté, sans intervention humaine. Le poulain voit le jour au sein de son groupe familial et développe tous ses apprentissages sociaux. A l’automne, il est marqué et sevré et au cœur de l’hiver il est rentré à l’écurie. Cette période clé permet de le manipuler et l’imprégner par rapport à l’homme. Il est ensuite relâché dans le troupeau pour être ensuite débourré à l’âge de 3 ans, souvent avec l’aide d’un cheval maitre d’école. 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

 

POUR LIRE LA SUITE: 
N°2 Voyage à Cheval (Papier)
N°2 Voyage à Cheval (Numérique)

OU ABONNEZ VOUS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentLe bon âne de bât
Article suivantCaroline Dollé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici