Accueil Race Le Quarter Horse

Le Quarter Horse

193
0
Quarter Horse - Haras de Rosières aux Salines

En France, le quarter horse est relativement confidentiel en dehors du milieu de l’équitation western. Paradoxe, car en matière d’élevage de cette race notre pays figure dans le peloton de tête au plan mondial. Et étonnant si l’on en juge par les grandes qualités de ce cheval, qui en font un partenaire de choix pour l’extérieur. 

Sa genèse est intimement liée à l’histoire des Etats Unis. Tout démarre avec les chevaux des conquistadors espagnols, qui commencèrent à prospérer sur ce nouveau continent, avec trois destins forts différents. 

Certains conservèrent à peu près leur emploi initial puisqu’ils furent employés comme conducteurs de troupeaux au Texas et en Californie. D’autres furent adoptés par les indiens. Les derniers retournèrent à l’état sauvage et devinrent les fameux mustangs.

Parallèlement, les colons commencèrent à croiser ces chevaux autochtones avec d’autres importés d’Europe. Parmi eux, les hobbies venus d’Irlande léguèrent certaines caractéristiques qu’on retrouve chez l’actuel quarter horse : un dos court, une arrière main développée, un trot très lent et rasant et un galop rapide (si besoin).

C’est à cette époque que furent organisées les premières courses de vitesse sur un quart de mile (soit 400 m environ) qui donnèrent son nom à la race : quarter of a mile horse, raccourci en quarter horse.

Autre étape importante, l’importation dès 1730 des premiers étalons pur-sang anglais, croisés avec des juments locales.

1940 marqua une autre étape clé avec la constitution à Fort Worth, Texas, du premier registre de race et l’ouverture d’un stud-book. L’autre grande création de cette année fut celle de l’AQHH ou American Quarter Horse Association, qui allait devenir la plus grande association de race équine mondiale avec un stud book de plus de 3 millions de sujets à gérer.

En France, les premiers quarter horses arrivèrent au début des année 80 et en 1984 fut créée l’Association Française du Quarter Horse, affiliée à l’AQHA.
Sous son impulsion, la race fut reconnue par les Haras Nationaux en 1995. 

Le physique

On pourrait résumer l’apparence physique de la race par « petit mais costaud ». 

La taille minimum est de 1,45 m au garrot, sachant que la plupart des sujets toisent plutôt entre 1,50 m et 1,60 m.

[…]

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE, SOIT: 

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

 

OU

AU NUMÉRO: 
N°5 Voyages à Cheval (Papier)
N°5 Voyages à Cheval (Numérique)

LES ABONNEMENTS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentMonts de la Madeleine et du Forez, sur les traces de Louis Mandrin
Article suivantMarion Leloup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici