Accueil Rencontre Valérie Winzen

Valérie Winzen

118
0
Valérie Winzen

Valérie Winzen, Valy pour les intimes, est une passionnée. Originaire d’Allemagne, venue s’installer en France pour y finir ses études de graphiste dans la pub, elle a choisi finalement de quitter son emploi en agence de pub pour vivre de sa passion, le cheval. Dans chaque numéro de Voyages à Cheval, elle vous fera partager ses connaissances en orientation et en attelage. Rencontre.

Randonnée avec Valérie Winzen devant la maison de Clémenceau
Devant la maison de Clémenceau (85) Saint Vincent sur Jard

Ma passion du cheval. D’où vient cette passion et depuis combien de temps ?

J’avais 4 ans et mes parents m’ont emmenée dans une sorte de fête locale.  J’ai fait un tour en main à poney…Un peu plus tard, ma grand-mère me conduisait au jardin des Tuileries ou je faisais des promenades en main. Je me souviens encore du poney que je montais. C’était toujours le même. Il était pie et s’appelait Papillon.  J’ai toujours été attirée par cet animal. Cela fait 45 ans que je les fréquente.

le plus important est d’avoir un coup de cœur pour un cheval.

Mon cheval. Pourquoi avoir choisi cette race ?

Je suis née en Allemagne à Hambourg puis j’ai vécu à Hanovre. Mon premier cheval, c’était un poney B, croisé Islandais que je montais dans une ferme équestre. On y faisait des balades et de la randonnée et c’est là que j’ai découvert et aimé le voyage à cheval.

C’était à l’époque plutôt rustique. Je me souviens que l’on faisait le fumier que l’on chargeait dans une voiture d’attelage pour l’emmener à la ferme voisine. J’ai ensuite acheté un Hanovrien, la race locale. Je l’avais appelé Avignon.

Valérie Winzen à cheval au bord d'une rivière
A Vicq sur Gartempe

Je suis arrivée en France à l’âge de 25 ans. Dans le Périgord, j’ai récupéré un anglo très compliqué avec lequel j’ai fait un peu d’endurance. Il s’appelait Granval (origine Dorman). J’ai acheté ensuite un cheval pie qui avait lui aussi du sang.

Je suis rentrée à Paris avec mes deux compagnons que j’ai mis dans une écurie. J’ai passé ensuite mon ATE chez Marc Lotka en 2001, puis le Guide en 2006 et le Maitre randonneur en 2014.

J’ai ensuite obtenu le BPJEPS Attelage afin de faire des formations de meneur. Je me suis enfin installée à Usseau (86) dans le Poitou ou je suis toujours.

J’ai une cavalerie d’une douzaine de chevaux dont 2 traits. Ce sont tous des croisés avec du sang.

Abonnez vous à la formule "numérique",
pour accéder à l'ensemble des articles

  • Accès à l'ensemble des articles depuis le N°1
  • Accès aux articles exclusifs Web

Formule 1 an: 25 euros - Cliquez ici

Déjà abonné ?

Connectez vous pour lire la suite

POUR LIRE LA SUITE: 
N°1 Voyage à Cheval (Papier)
N°1 Voyage à Cheval (Numérique)

OU ABONNEZ VOUS:
Format Numérique
Format Papier

 

 

Article précédentEmbarquement, la préparation
Article suivantEn randonnée : osez le numérique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici